Orthophonistes : une voie à choisir pour vos frais de véhicules

Vous êtes orthophoniste et vous vous déplacez pour vous rendre à votre cabinet, intervenir à domicile ou dans une structure de santé. Pour déduire les frais de véhicules de votre CA, vous avez à choisir entre les indemnités kilométriques ou les frais réels. Enregistrez les km et les dépenses engagés, afin de choisir l’option la plus avantageuse dans votre comptabilité.

Déduire les frais réels

Votre véhicule (2 ou 4 roues) étant indispensable pour vous rendre sur les lieux de votre activité libérale, vous pouvez déduire les frais engagés sur ce véhicule : carburant, entretien, vidange, réparations, pneumatiques… Pour votre comptabilité, vous devez disposer de tous les justificatifs. L’achat du véhicule en lui-même fait l’objet d’un amortissement comptable.
A noter : les frais du véhicule n’incluent pas les péages ni le stationnement. Dans le cadre de son activité, l’orthophoniste règlent ces dépenses avec le compte professionnel. Pour être sûr de l’affectation de certains frais, Compta Santé reste à disposition des professionnels de santé.

Les kilomètres qui comptent pour votre activité de santé

Pour bénéficier d’indemnités kilométriques dans sa comptabilité, l’orthophoniste doit noter ses trajets domicile-travail et cabinet – domicile des patients ou établissements de santé. Le total des km effectués et la puissance du véhicule permettent d’obtenir le montant à déduire du chiffre d’affaires, selon un barème établi par l’administration et appliqué par les services comptables.
Les parcours domicile-travail sont plafonnés à 1 aller-retour, de 80km/jour max. Une distance domicile-travail de plus de 40km est acceptée pour des remplacements, un début d’activité libérale ou des raisons personnelles que vous pouvez étudier avec votre comptable.
Un 2ème aller-retour par jour peut être provisoirement intégré dans les indemnités : si l’orthophoniste a des soucis de santé, s’il doit rentrer pour s’occuper d’un malade, s’il a des périodes de travail étendues (actes en établissements le matin et rendez-vous au cabinet en fin de journée par exemple)

Idée Comptasanté : Utiliser un carnet dans votre voiture ( ou une appli ) pour enregistrer les km effectués, avec date et lieu, pour justifier la déduction en cas de contrôle fiscal.

Déplacement à vélo ?
Notamment en ville, il peut être plus facile pour un orthophoniste de rejoindre des patients en vélo ou trottinette, électrique ou non. Sur ces véhicules, une quote-part selon utilisation pro et perso doit théoriquement s’appliquer au montant de l’achat (ou aux amortissements sur 3 ans si > 600€ TTC) ainsi qu’aux frais de réparation et autre équipement de sécurité (casque, kit lumière…).

Rappel : Comptasanté évoque bien dans cet article la déduction de frais de véhicule et non l’indemnité forfaitaire de déplacement ( IFD ) qui s’ajoute aux montant des actes prescrits à domicile.