Un avantage pour les orthophonistes : l’AGA ou le Visa fiscal

En tant qu’orthophoniste exerçant en libéral, vous avez sans doute entendu parler d’AGA (Association de Gestion Agréée) ou du Visa Fiscal. Leur rôle est de vous éviter la majoration de 25% fixée par l’administration sur les revenus déclarés au régime réel. Autrement dit, mieux vaut adhérer à une AGA ou au visa fiscal pour optimiser votre fiscalité !

L’AGA et le Visa fiscal ouverts aux orthophonistes

En plus de soutenir les spécialistes en libéral dans leurs démarches administratives, une Association de Gestion Agrée leur donne accès à la non-majoration de 25% de leurs revenus.
Entreprise de services, un cabinet d’expertise comptable s’occupe de votre comptabilité, de votre fiscalité, de vos démarches. Ses missions permettent d’exercer votre activité d’orthophoniste plus sereinement tout en optimisant votre bilan comptable. Un cabinet agréé peut notamment vous proposer le visa fiscal qui permet d’annuler la majoration de vos revenus de 25% !

Les conditions d’adhésion à une AGA ou au Visa fiscal

La non-majoration de vos revenus d’orthophoniste libéral est conditionnée à une adhésion à une AGA ou au Visa fiscal de comptables agréés :

Avant le 31 mai de l’année en cours, pour une 1ère adhésion à une AGA.

Avant le 31 décembre de l’année N-1, en cas de changement et/ou d’adhésion antérieure à une AGA.

Au cours des 5 premiers mois de votre installation en libéral.

Contractuellement, les pièces à fournir sont un bulletin d’adhésion ou une lettre de mission, alliés au règlement de l’adhésion ou d’honoraires pour le cabinet comptable.

Un cabinet comptable comme Compta Santé peut prendre en charge toutes les démarches de transfert si vous choisissez par exemple de passer d’une AGA au Visa Fiscal. Rien à faire et aucun risque de payer 2 cotisations durant l’année de transfert !

L’Examen Périodique de Sincérité en toute sérénité

Afin de vérifier la validité des déclarations fiscales des professionnels en libéral, L’EPS contrôle les pièces justificatives des praticiens. L’adhésion au Visa fiscal, et donc l’accompagnement d’un cabinet comptable, simplifie cet examen ; toutes les informations et éléments sont déjà visés et rassemblés par les comptables. Le professionnel de santé, qu’il soit médecin, infirmier, orthophoniste, … n’a pas de souci à se faire !

Les points essentiels pour un orthophoniste :

  • N’oubliez pas l’AGA ou le Visa fiscal pour éviter la majoration de 25% de votre bénéfice net
  • L’adhésion à l’AGA ou souscription au Visa doit être réalisée dans les 5 mois suivant l’installation
  • Pour optimiser votre gestion comptable avec quelqu’un qui connaît votre activité, vous pouvez choisir un cabinet comptable, spécialistes des professions libérales de santé.